Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 23:15

P1030177 [1600x1200]

 

 

Salut à tous,

Cafayate, Cafayate. Quand j’entends ou je lis ce nom, j’ai du reggae plein la tête. Douceur de vivre, paysages magnifiques, mais vraiment, encore une destination argentine qui me fait scotcher ici !!!

J’en avais un peu marre de Salta et de la ville en général et je savais pouvoir trouver du bonheur pour mes yeux du côté de Cafayate. Et j’ai pas été déçu, mais alors pas du tout. Je commence par poser mes affaires à l’hôtel El Balcon, qui porte bien son nom, avec sa terrasse qui domine le village et qui m’offre une merveilleuse sur les montagnes environnantes. Faut dire que je sais déjà ce que je peux trouver dans le coin parce que le trajet en bus m’a fait découvrir une des plus belles route que j’ai jamais vue. Mais c’est pour un peu plus tard. D’entrée de jeu, je fais connaissance de Debby, une charmante belge, avec qui je vais déguster une première bonne bouteille de vin pour déjeuner. Puis, direction deux cascades, Rio Colorado, que la réceptionniste nous conseille. Seulement, on ne prend pas exactement le bon chemin et on se retrouve devant des peintures rupestres, vieilles (paraît-il de 3000 ans). Bon, moi, j’y crois pas trop : la peinture semble être la même qui a servi pour dessiner les flèches d’indication du site et les pierres s’effritent pas mal dans le coin !!! Bref, pas grave, on passe un moment sympa avec Auel qui nous explique la signification des peintures et surtout, je vois mes premiers vrais gros cactus. Bonne mise en jambes.

 

P1030039 [1600x1200]

 

Le lendemain, c’est parti pour une petite tournée de caves. Le vin est bon ici et puis ça faisait longtemps que j’avais pas fait ça. Bon, on ne peut pas se satisfaire des fonds de verre de dégustation (c’était très bon, mais y a un petit goût de « trop peu » à mon goût) alors on reprend une bouteille pour le soir !!! Journée, euh, sucrée… Délicieuse !!!

 

P1030043 [1600x1200]

 

P1030050 [1600x1200]

 

Le troisième jour, je me retrouve seul et je décide de faire les points particuliers de la Quebrada à pied. Donc, je prends un ticket de bus à destination des sites les plus éloignés de la ville (environ 45 km) et je reviendrai doucement à pied pour finir en stop. Sauf que je m’endors dans le bus et quand j’ouvre les yeux, bah, je suis à 85 km de Cafayate. Et merde. Stop, stop !!!  Je descends là. Mais c’est la pampa ? Bah ouais et alors, je vais pas retourner à Salta non plus. Alors je commence par du stop et je suis pris assez rapidement par Juan, un ancien militaire argentin qui connaît Marseille et Paris et qui me vante le physique et la prestance des femmes françaises !!! Mesdames, un vrai admirateur ! Une petite heure à parler espagnol, pas facile et j’arrive enfin devant les gorges du diable et l’amphithéâtre, deux sites de cette fabuleuse vallée. Le problème, c’est que j’ai perdu pas mal de temps et qu’il me reste beaucoup de choses à voir. Mais j’ai le temps, non ? Alors, c’est décidé, je reste encore demain et je fais l’autre partie de la vallée à pied !!! Je finis la route de la journée dans la voiture de Juan, jusque Cafayate. A l’hôtel, y a Steeve, un australien qui baroude depuis 10 mois, entre le Canada et le Chili. Bonne petite soirée : l’avenir sud américain me promet beaucoup. Mais comment je vais faire pour rentrer ? Faut pas trop me poser des questions qui fâchent en ce moment (content de rentrer ? bla bla bla !!!)  parce que, en toute honnêteté, quand je vois ce qui m’entoure ici, j’ose pas penser à décembre !!!

 

P1030064 [1600x1200]

 

P1030070 [1600x1200] 

P1030081 [1600x1200]

 

P1030106 [1600x1200]

 

P1030113 [1600x1200]

 

P1030117 [1600x1200]

 

P1030119 [1600x1200]

 

Quatrième et dernier jour, donc, je reprends le bus et je demande au chauffeur de s’arrêter au kilomètre 30 (c’est facile, y a des bornes sur le bord de la route). Mais je vois encore les sites passés et le bus qui continue !!! Mais c’est pas vrai. Je saute de mon siège et vais le voir. Oh pardon, j’ai oublié. Et allez, je vais faire 4 km gratuits. Mais je regrette vraiment rien. Cette vallée est juste un rêve. J’avais l’Ipod collé aux oreilles et fallait me voir chanter et danser au milieu de ces blocs de pierres magnifiques. Tout seul ici, QUEL PIED !!! Bon, j’ai fait plus de 20 km en comptant tous les chemins de traverse que j’ai dû prendre en direction des roches. Parce que le soleil n’a pas voulu montrer le bout de son nez, alors je devais me rapprocher des cailloux, sinon les photos auraient vraiment été minables. J’étais un peu dégoûté : les couleurs ne sont pas vraiment les mêmes sans soleil. Mais ça reste un site exceptionnel et une route fabuleuse. J’aimerais bien être chauffeur de bus dans le coin, moi !!! Enfin, je vous laisse découvrir tout ça en images. Je suis pas vraiment satisfait des photos, mais ça donne un bon aperçu du spectacle.

 

P1030129 [1600x1200]

 

P1030133 [1600x1200]

 

P1030137 [1600x1200]

 

P1030147 [1600x1200]

 

P1030158 [1600x1200]

 

P1030176 [1600x1200]

 

P1030188 [1600x1200]

 

P1030198 [1600x1200]

 

P1030201 [1600x1200]

 

P1030216 [1600x1200]

 

P1030243 [1600x1200]

 

P1030259 [1600x1200]

 

P1030290 [1600x1200]

 

P1030303 [1600x1200]

 

P1030305 [1600x1200]

 

P1030306 [1600x1200]

 

 

Voilà pour Cafayate. Dorénavant, je suis de nouveau à Mendoza !!! Ville que j’ai déjà visitée, mais y a pas que les paysages qui sont magnifiques en Argentine !!! Du coup, je viens scotcher un peu ici, pour prendre quelques cours d’espagnol intensifs, peut-être un peu de tango, si je peux, faire le tour de ce que je n’avais pas pu faire la dernière fois (l’Aconcagua, vous vous souvenez ?), encore une petite route des vins (je vais pas me priver non plus !!!)  et surtout pour me réchauffer le cœur.

J’en profite pour faire des gros bisous à Solène que j’ai croisée dans le bus entre Cafayate et Mendoza. Amuse-toi bien et laisse quelques nouvelles. Enjoy les plages du Brésil avant de retrouver Saint Malo. A un de ces quatre, sûrement !

A très bientôt.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Rico 04/09/2010 13:21



Yo mon guigui,


 


Toujours superbe, tu nous envoute bien avec tes photos et ses paysages si sauvages.


Rechauffe toi donc a Mendoza amigo, caliente latina....  et dire qu'on croise meme des malouines par chez toi, ce sont les meilleures ! 


 


Saint-Malo spirit !



Guillaume 04/09/2010 17:47



C'est classe hein, Cafayate!!! Et je vais retourner prochainement dans la région après ma pause Mendoza, parce qu'il reste quelques quebradas, quelques salinas et quelques parcs nationaux à
explorer. Putain, je suis pas parti de l'Argentine moi!!! Ouais, tu vois, le monde est tout petit, y a une petite malouine dans le coin qui s'est payée une bonne tranche de vie sur 8
mois aussi d'ailleurs!!! Kénavo



karine 04/09/2010 01:49



voilà presque unan je t'avaisdit " si je pars je ne sais pas si je rentrerais".Aujourd'hui quand je te lis et les photos  et les émotions ,j'imagine simplement tout ce que tu vis et me dis
que la memoire est un grand atout de l'etre humain et plus on se nourrit de bonheur ,plus la vie est belle !!!!!Sur
ce continues à en prendre plein les yeux ,le ventre ,la tete  ,les jambes ,que du bonheur !!!!!olé bizsous



Guillaume 04/09/2010 17:44



Wééééééééééééééééééééé!!!! Que du bonheur!!! Vas-y, bordel, fais ce pas dans le vide!!! Tu regretteras rien, je mets une semaine de restos midi et soir avec l'apéro en jeu!!! Gros gros bisous
Karine. A tout bientôt.